Les détecteurs de monoxyde de carbone autonomes

Publié le : 26 mai 20153 mins de lecture

Détecteur Ei204EN Conforme à la Norme Européenne EN 50291

Le monoxyde de carbone est un gaz très toxique, incolore, inodore et d’autant plus insidieux que sa densité par rapport à l’air étant voisine de 1 il se mêle parfaitement à l’atmosphère ambiante.

Le détecteur Ei 204EN :
Bénéficie d’un capteur fondé sur une technologie électrochimique éprouvée.
Dispose d’un avertisseur sonore de 85 db à trois mètres.
Est équipé des fonctions :
– test,
– désactivation et ré-initialisation.
Comporte des témoins lumineux :
– mise sous tension et alarme,
– remplacement de pile.
Est alimenté par une pile longue durée.

Niveaux d’alarmes :
(Les seuils de déclenchement se mesurent en ppm = parts per million)
– Dans une ambiance à 50 ppm : déclenchement de l’alarme à partir de 60 min.
– Dans une ambiance à 150 ppm : déclenchement de l’alarme à partir de 30 min.
– Dans une ambiance à 3500 ppm : déclenchement de l’alarme à partir de 6 min.

QUELS SONT LES RISQUES D’UNE INTOXICATION AU MONOXYDE DE CARBONE

Les appareils domestiques utilisant, pour la production de chaleur ou de lumière des combustibles divers tels que bois, charbon, mazout, gaz naturel, ou gaz liquéfié (butane, propane), sont tous susceptibles, si les conditions de leur fonctionnement ne sont pas idéales, de produire, du fait d’une combustion incomplète de ces combustibles, du monoxyde de carbone (CO).

Au niveau des effets sur l’organisme, l’oxyde de carbone agit comme un gaz asphyxiant en provoquant une privation en oxygène des tissus et une détérioration irréversible des cellules les plus fragiles (cerveau, coeur). Les risques pour la santé en fonction de la concentration en monoxyde de carbone dans l’air peuvent être ainsi décrits (troubles observés après un séjour d’une heure dans l’atmosphère polluée) :
– une concentration de monoxyde de carbone dans l’air équivalente à 0,02% provoque des maux de tête, vertiges, vision floue, fatigue, nausées;
– une concentration de 0,1% provoque les mêmes symptômes, une faiblesse des jambes, une impossibilité de marcher et un état de somnolence;
– une concentration de 0,15% provoque une syncope;
– une concentration de 0,20% provoque un risque de décès.

Où est-il conseillé de placer un détecteur de monoxyde de carbone ?

Là où se trouvent des appareils susceptibles de produire du monoxyde de carbone et de générer des accidents : surtout des chauffe-eau et des appareils de chauffage (essentiellement à gaz ou à charbon, mais aussi à bois – cheminées à feu de bois – et à fioul) ; il faut y ajouter les groupes électrogènes utilisés dans des locaux fermés (caves par exemple) ainsi que les gaz d’échappement des véhicules.

Plan du site